La vente de cosmétiques naturels très en vogue, mais attention!

“À la suite de nos échanges avec Santé Canada et l’Ordre des chimistes, voici quelques réponses à la question: Doit-on engager un chimiste pour commercialiser nos produits? : Les herboristes artisans ont le droit de vendre leurs cosmétiques naturels, sans chimiste, à condition de remplir les formulaires de Santé Canada, section Cosmétiques naturels. Pour ne pas nuire à la profession d’herboriste, il est préférable que seules les personnes formées et/ou expérimentées et connaissant bien les lois en vigueur se lancent dans la vente de tels produits. Nous recommandons chaudement à toute personne voulant se lancer dans la vente de cosmétiques naturels de suivre une formation avec des professionnels. La vente de cosmétiques naturels étant très en vogue ces temps-ci à la suite de recettes et d’informations diffusées par des blogues amateurs, peut en effet devenir un facteur de risque. Le métier d’herboriste est un métier sérieux que l’on tente de faire reconnaître et la pratique de l’herboristerie à la maison, sans formation avec des professionnels (ou réelle expertise), bien qu’elle soit tout à fait noble pour un usage personnel, devient un problème lorsqu’elle est commercialisée”.

Source: Les Âmes Fleurs inc

Ayant suivi ma formation d’herboriste artisan, avec l’école Les Âmes Fleurs, j’ai reçu cette information que je considère importante à publier. Je n’ai pas transféré l’intégralité du message, car le message fessait aussi référence à d’autres pratiques en d’herboristerie.

Katia Arcand, Herboriste Artisan

Leave a Reply