Blogue

Liste des ingrédients à éviter selon l’association de David Suzuki

1. BHA et BHT:

Se retrouvent dans les produits hydratants, le maquillage et d’autres produits et sont

suspectés d’interférer avec les fonctions hormonales et d’être cancérigène (BHa). nocifs

pour les poissons et la faune.

2. Les colorants dérivés du goudron de houille:

P-phenylenediamine et des colorants identifiés par « CI » suivi de cinq chiffres.

La p-phénylènediamine est utilisée dans certaines teintures pour cheveux; d’autres

couleurs sont employées dans de nombreux produits cosmétiques. Ils pourraient être

cancérigènes et contenir des métaux lourds toxiques pour le cerveau.

3. DEA, cocamide DEA et lauramide DEA:

Se retrouvent dans les cosmétiques crémeux et moussants tels que les produits

hydratants et shampooings. Ils peuvent réagir avec d’autres substances et former des

nitrosamines cancérigènes. Nocifs pour les poissons et la faune.

4. Dibutyl phthalate

Le phtalate de dibutyle est utilisé comme plastifiant dans les produits pour les ongles.

Il est considéré comme toxique pour la reproduction et suspecté d’interférer avec la

fonction hormonale. Nocif pour les poissons et la faune.

5. Les libérateurs de formaldéhyde:

DmDm hydantoin, diazolidinyl urea, imidazolidinyl, urea, methenamine, quarternium-15 et sodium hydroxymethylglycinate

Ces agents de conservation sont utilisés dans une large gamme de produits cosmétiques.

Ils libèrent de façon lente et continue de petites quantités de formaldéhyde, substance cancérigène.

6. Paraben, methylparaben, butylparaben et propylparaben:

Les parabènes sont largement utilisés comme agents de conservation. Ils sont considérés comme

perturbateurs endocriniens et pourraient interférer avec les fonctions reproductrices mâles.

7. Parfums:

Mixture de produits chimiques qui peuvent déclencher des allergies et de l’asthme,

certains sont associés au cancer et à l’intoxication des neurones. Nocif pour les poissons et la faune.

8. Les PEG (par ex. le peg-60):

Utilisés dans certaines bases de crèmes cosmétiques. il peut contenir du 1,4-dioxane, potentiellement cancérigène.

9. Petrolatum:

Utilisé dans certains produits capillaires pour la brillance et en tant que barrière hydratante

dans des baumes pour lèvres, rouges à lèvres et produits hydratants. produit pétrochimique

pouvant contenir des impuretés cancérigènes.

10. Les siloxanes : cyclotetrasiloxane, cyclopentasiloxane, cyclohexasiloxane et cyclomethicone

Les siloxanes sont utilisés dans les produits cosmétiques pour assouplir, lisser et humidifier.

le cyclotetrasiloxane est considéré comme perturbateur endocrinien et substance poten-

tiellement toxique pour la reproduction. Nocif pour les poissons et la faune.

Se retrouvent dans les produits moussants tels que les shampoings, nettoyants et produits

pour le bain.

11. Triclosan:

Se retrouve dans les produits antibactériens tels que le dentifrice, les nettoyants et les

antiperspirants. Il est suspecté d’interférer avec la fonction hormonale et de contribuer à la

bactérie qui résiste aux antibiotiques. Nocif pour les poissons et la faune.

12. Sodium laureth sulfate:

Se retrouvent dans les produits moussants tel que les shampoings, les nettoyants et les produits pour le bain.

Il peut contenir du 1.4 dioxane, potentiellement cancérigène.

* Le talc: Contient une substance appelé asbestos, connu pour causer le cancer des poumons lorsque inhalé.

Utiliser près des organes génitaux, le talc serait à risque de causer le cancer des ovaires.

Le talc se retrouve dans le maquillage, les poudres pour bébé et les poudres pour adultes.

On trouvera des références et de plus amples informations sur les préoccupations en matière de

santé et d’environnement sur http://www.davidsuzuki.org/fr/12-ingredients-a-eviter

*Ne figure pas dans la liste de David Suzuki

Le greenwashing

Je n’aurais pas pu mieux dire que la compagnie, wake me up.paris, qui partage des valeurs comme les miennes, c’est à dire qui sont centrées sur le bien-être des individus.

Le greewashing: 1.” Un procédé courant et de plus en plus employé par les grandes (grandes par leur chiffre d’affaire, pas toujours par leurs valeurs ou leur éthique…) marques de cosmétiques : LE GREENWASHING

Le greenwashing, ou écoblanchiment en français, est la contraction des mots green (vert, écologique…) et whitewashing (blanchiment, travestissement, camouflage -de la réalité-).

Ce procédé marketing a pour but de donner une image verte et responsable à une entreprise ou à une gamme de produits (dans le cas des cosmétiques) qui n’a en réalité rien d’écologique ou de naturel. Le greenwashing cache bien souvent des pratiques controversées et des compositions douteuses.

Afin de capter l’attention (et le porte-monnaie) des consommateurs et d’étendre leur marché, certaines marques choisissent l’écologie, le naturel, comme un argument marketing sans que la composition des produits ne le soit. Bien souvent, les ingrédients sélectionnés sont toxiques pour la santé mais aussi pour l’environnement.

Les conséquences du greenwashing

Le consommateur, rassuré par des affirmations telles que « sans parabens, sans silicone… » se trouve induit en erreur puisque ces substances nocives sont remplacées par d’autres composants à propriétés équivalentes mais non connues du grand public, peu médiatisées, et sûrement tout aussi néfastes.

Au cours de ces dernières années, les parabens ont été remplacés successivement par différentes
substances : le methylisothiazolinone (allergisant), les libérateurs de formaldehyde (contiennent
du formol, cancérigène par inhalation) et le phenoxyethanol (toxique et allergisant)”.

Ce que je trouve malheureux et aberrant, c’est que ces grandes marques de cosmétiques, mettent un paquet d’argent et d’effort sur de la publicité frauduleuse, sur le packeging, sur les stars qu’ils payent pour représenter leurs produits, au lieu d’investir dans de nouvelles formules saines et sans danger pour la santé. Pendant ce temps, nombreux consommateurs, font confiance à ces marques, croient payer pour de la qualité, croient faire de bons choix, parce que ces compagnies ont depuis toujours, une bonne réputation.






  1. Wakemeup.paris, 29 septembre 2018

Découvrir la forme de ses yeux.

Pour bien maquiller vos yeux, vous devez d’abord déterminer la forme et la position de ceux-ci. Vous pourrez alors les mettre en valeur et éviter des faux pas qui risqueraient de créer l’effet inverse!!!

Forme des yeux

En premier lieu vous devez identifier si vous avez un pli sur votre paupière. Regardez votre paupière supérieure, si vous n’apercevez pas de pli, c’est que vous avez une mono-paupière, qui est en elle-même une forme de paupière. Si vous avez un pli, poursuivez la lecture pour la forme des yeux.

Choisissez un œil et placez un crayon fin à l’horizontale devant le centre de cet œil. Voyez si votre œil se trouve au dessus ou en dessous du crayon. Si il est au dessus du crayon, vos yeux basculent vers le haut. S’ il est en dessous, vos yeux basculent vers le bas. S’ il n’est ni au dessus, ni en dessous, poursuivez la lecture pour la forme des yeux.

En gardant les yeux ouverts, le menton relevé, regardez si le pli de votre paupière est visible ou caché. Si le pli est caché sous la partie supérieure de votre paupière ou de votre arcade sourcilière, votre œil est tombant. C’est donc votre forme de yeux.

*Il se peut aussi que vous ayez non pas un œil tombant, mais une paupière tombante, ce qui est différent. Si tel est le cas, la peau sur l’arcade sourcilière descend sur votre paupière mobile et donne un volume supplémentaire.

Sinon, continuez et examinez le blanc de vos yeux, si vous apercevez du blanc au dessus et au dessous de votre iris (la partie colorée de votre œil) vous avez les yeux ronds. Si vous ne voyez pas de blanc au dessus et au dessous de votre iris, vous avez les yeux en amande.

Position des yeux

Examinez l’espace entre vos yeux. Si l’espace est plus petit que l’un de vos yeux, vos yeux sont rapprochés. Si l’espace est plus grand que l’un de vos yeux, vos yeux sont écartés. L’espace entre vos yeux peut être aussi de la même taille que vos yeux, donc moyen.

La plupart d’entre vous n’auront pas à déterminer la profondeur de leurs yeux. Certaines personnes ont néanmoins des yeux enfoncés ou globuleux.
Les yeux creux, enfoncés, donnent l’impression d’être positionnés au fond de l’orbite, la paupière supérieure paraît alors petite et courte. L’arcade sourcilière est aussi très prononcée et osseuse.
Les yeux globuleux qu’en à eux, ressortent littéralement de l’orbite et généralement la paupière mobile est très grande, presque aussi grande que l’arcade sourcilière.

Pour terminer, comparez vos yeux au reste de votre visage, des yeux de taille moyenne, sont plus ou moins de la même taille que votre nez et votre bouche, voir légèrement plus petits. Si vos yeux sont beaucoup plus petits que votre nez et votre bouche, vous avez de petits yeux et si ils vous semblent plus grands que vos autres traits, vous avez de grands yeux.

Voilà!!! Il est temps maintenant de se mettre aux pinceaux et de jouer avec les ombres à paupières pour créer des ombres et de la lumière là où il le faut!!!!

Katia

Les argiles

Les argiles sont des poudres minérales issues de roches sédimentaires. On les nomme ainsi, à partir du moment où elle présentent une taille inférieure à 2 µm dans une roche.

Elles sont très intéressantes en cosmétiques à cause de leur pouvoir d’absorption et de leur pouvoir d’adsorption.

L’absorption veut dire, pomper, soutirer, voir éponger des liquides. Les argiles sont donc utiles pour absorber la transpiration et autres liquides.

L’adsorption veut dire échange de particules. Comme les argiles possèdent des minéraux, aux diverses propriétés médicinales, elles vous débarrassent des toxines, des impuretés tel que les points noires et les points blancs contre des minéraux, en échange. C’est tout de même un bon deal je trouve!!!

Katia Arcand, Herboriste Artisan

NomPropriétés pour la peau
Argile blancheElle exerce un micro-gommage, tout en douceur, pour la peau fragile, sensible et sèche et reminéralise l’épiderme. * Elle est parmi les plus douces des argiles et elle est non allergisante.
Argile rougeElle est très absorbante et elle est équilibrante. Elle illumine le teint par son action d’activer la circulation sanguine. *Elle est d’ailleurs excellente pour traiter la cellulite pour cette même raison.
Argile verteElle absorbe et régularise l’excès de sébum. Elle est hautement revitalisante et minéralisante, elle régénère les cellules de l’épiderme.
Argile griseElle provient du Québec et possède des propriétés semblable à l’argile verte. Elle donne aussi de l’éclat et illumine le teint.
Argile jauneElle est très absorbante et elle est équilibrante. Elle est recommandée pour apaiser les irritations cutanées. *Elle convient aux peaux sensibles.
Argile roseCette argile est un mélange d’argile blanche et d’argile rouge. Elle possède donc les propriétés de ces deux argiles.

Mes cheveux

Depuis que j’utilise un shampoing, exempt de tensioactifs agressifs, mon cuir chevelu ne me démange plus du tout. Mes cheveux sont beaucoup plus doux et en santé. Auparavant, il m’arrivait de me gratter jusqu’au sang, tellement la démangeaison était insupportable. Mon cuir chevelu était ultra irrité. Le fait d’utiliser un shampoing sans fragrance n’avait pas du tout amélioré le problème. J’ai même utilisés des produits sous prescription, pour cause de dermatite. C’était aidant sur le coup, mais le problème revenait toujours quelques semaines après le traitement cessé.

Là, vous vous dites : ” OK mais c’est quoi ça un tensioactif ? ”

Les tensioactifs permettent la réalisation de savons liquides. Ils ont la capacité de réduire la tension entre deux matières premières, qui normalement se repoussent (comme l’eau et l’huile par exemple) de les attirer comme un aimant, pour qu’elle deviennent ensuite inséparables. Dans la fabrication des shampoings, ils agissent comme agent nettoyant. Ils ont de nombreuses propriétés tel que; d’être détergent, moussant, émulsifiant, agent dispersant, de solubilisation et mouillant. Certains sont même antiseptiques et bactéricides.

Voilà que les tensioactifs utilisés dans la cosmétique conventionnelle sont très agressif pour le cuir chevelu, ce qui provoque les démangeaisons , les irritations, des pellicules et une surproduction de sébum chez certaines personnes. Ils sont utilisés par l’industrie car ils ne sont pas coûteux et parce qu’ils possèdent un bon pouvoir moussant. Il existe des tensioactifs beaucoup plus doux sur le marché, qui possèdent aussi un bon pouvoir nettoyant et qui de plus ne sont pas nocifs pour vous et pour l’environnement.

Voici des tensioactifs à éviter dans la cosmétique conventionnelle: Ammonium lauryl sulfate, ammonium laureth sulfate, ammonium sulfate, sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate, sodium dodecyl sulfate, sodium laureth-8 sulfate, sodium laureth-12 sulfate, PEG-8 lauryl ether sulfate, sodium myreth sulfate, sodium oleth sulfate.

Certains tensioactifs utilisés pour les cosmétiques naturels sont aussi agressifs, moins peut

être, mais ils doivent être utilisés avec modération, comme le sodium coco sulfate, le cocomidopropyl betain et le sodium cocoyl isethionate.

* Ceci ne constitue pas une liste exhaustive, ce sont les tensioactifs que je connais, il est libre à vous de faire des recherches supplémentaires.

Comprendre de quoi sont faits les cosmétiques, permet de faire de bons choix et de voir de vrais résultats!

Katia Arcand, Herboriste Artisan

On dit que je ne fais pas mon âge !

À l’aube de mes 50 ans ! On dit que je ne fais pas mon âge!
J’aimerais bien, mais je ne peux pas m’accorder le mérite à 100%!!! 😉Premièrement, le fait que je n’ai pas l’air de 50 ans, est dû en partie au vieillissement de la peau, dit INTRINSÈQUE. Cela veut dire qu’il est génétiquement déterminé 👨‍👩‍👧‍👧, ça fait partie de ma génétique, comme on le dit et de ce fait, j’avais déjà une longueur d’avance. Par contre, là où je peux m’accorder un peu de mérite, c’est en évitant le plus que possible l’ensemble des facteurs environnementaux, qui accélèrent le vieillissement de la peau, qui fait partie du vieillissement EXTRINSÈQUE. Le fait que je m’alimente bien, 🥬🥦🍇🍒que je bois énormément d’eau, que je consomme de l’alcool de façon modérée, 🍷que je ne fume pas, que j’applique de la crème solaire en tout temps, lorsque je vais à l’extérieur, que je ne m’expose pas trop au soleil ⛱ et enfin le fait que j’ai toujours pris soin de ma peau, font en sorte que ma peau ne vieillit pas de façon prématurée, mais normalement. Depuis quelques années, j’utilise des crèmes pour le visage, contenant des antioxydants, car ceux-ci jouent le rôle d’écran protecteur contre les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de la peau. Mes cosmétiques sont naturels, car doux pour la peau et beaucoup plus efficaces. 🧴En conclusion, on le sait, on ne peut pas éviter le vieillissement de la peau, mais on peut au moins prévenir le vieillissement prématuré de la peau et cela, en travaillant sur les facteurs extrinsèques.
🧐Petit extra d’infos pour les plus curieux : On retrouve les antioxydants dans la famille des polyphénols; les tanins, les flavonoïdes et le resveratrol, reconnus pour leurs propriétés antioxydantes puissantes. On en trouve aussi dans certains oligo-éléments comme le zinc, le sélénium et le manganèse et ils sont aussi présents dans les vitamines A, C et E.

Katia Arcand, Herboriste Artisan

Les lotions

Par définition, une lotion est entièrement composée de corps aqueux (liquide). Il existe différentes sortes de lotions; astringentes, tonifiantes, éclaircissantes, antiseptiques. Elles ont aussi toutes certainement l’effet d’être rafraîchissantes. Le but d’une lotion est de rétablir l’équilibre (le pH) de la peau. Puisque les hydrolats sont acides et que le pH de la peau du visage est aussi acide, ils sont les produits aqueux naturels par excellence pour ce genre de formule. Il ne reste plus qu’à choisir le votre, selon votre type de peau!

Katia Arcand, Herboriste Artisan

De quoi est fait une crème à la base

Pour la création d’une crème, il faut une phase huileuse (graisses) et une phase aqueuse (eau) Lorsqu’on mélange les deux ensembles pour faire une crème, normalement les deux se séparent. Pour que les graisses et les liquides ne se séparent plus jamais, il faut ce qu’on appelle un émulsifiant, ce qui en résultera alors une émulsion, et ainsi la création d’un crème. Talam!!

Katia Arcand, Herboriste Artisan

LA VENTE DE COSMÉTIQUES NATURELS TRÈS EN VOGUE MAIS ATTENTION!

Ayant suivi ma formation d’herboriste artisan, avec l’école Les Âmes Fleurs, j’ai reçu cette information que je considère importante à publier. Je n’ai pas transféré l’intégralité du message, car je comprend que ce blog est destiné aux gens qui aiment les cosmétiques, mais ce message fesait aussi référence aux herboristes qui vendent des produits naturels. À la suite de nos échanges avec Santé Canada et l’Ordre des chimistes, voici quelques réponses à la question: ” Doit-on engager un chimiste pour commercialiser nos produits ” Les herboristes artisans ont le droit de vendre leurs cosmétiques naturels, sans chimiste, à condition de remplir les formulaires de Santé Canada, section Cosmétiques naturels. Pour ne pas nuire à la profession d’herboriste, il est préférable que seules les personnes formées et/ou expérimentées et connaissant bien les lois en vigueur se lancent dans la vente de tels produits. Nous recommandons chaudement à toute personne voulant se lancer dans la vente de cosmétiques naturels de suivre une formation avec des professionnels. La vente de cosmétiques naturels étant très en vogue ces temps-ci à la suite de recettes et d’informations diffusées par des blogues amateurs, peut en effet devenir un facteur de risque. Le métier d’herboriste est un métier sérieux que l’on tente de faire reconnaître et la pratique de l’herboristerie à la maison, sans formation avec des professionnels (ou réelle expertise), bien qu’elle soit tout à fait noble pour un usage personnel, devient un problème lorsqu’elle est commercialisée.

Source: Les Âmes Fleurs inc

Testé par des ophtalmologistes ou par des dermatologes

Parfois, on se laisse impressionner par certaines allégations écrites sur nos petits pots de crème, sans trop en comprendre la signification exacte. Ah oui, testé par un dermatologue, ça doit être bon ça!!!

Je suis allée faire une petite recherche sur le site de Santé Canada, pour savoir ce que veut dire au juste, testé par des ophtalmologistes ou testé par des dermatologues.

Selon Santé Canada, ”cette allégation signifie habituellement qu’un test a été fait en présence d’un ophtalmologiste ou d’un dermatologue pour prouver que le produit ne provoquait pas d’irritation aux yeux ou d’irritation à la peau. Dans ce type de test, c’est l’innocuité du produit qui est testée et non pas l’efficacité du produit. Il n’y a pas de réglementation pour normaliser le nombre ou le type de tests qui doivent être faits pour utiliser l’allégation ci-haut”.

Cela veut donc dire que les tests en question, prouvent que les produits ne provoquent pas d’irritation pour les yeux et la peau, rien de plus.

Publicité, étiquetage et ingrédients des cosmétiques, Santé Canada, 2017-03-19

Les réactions cutanées

Nous croyons facilement que les produits cosmétiques dispendieux sont assurément de bons produits pour la santé de notre peau. On se fie à la renommée de ces entreprises, pour le choix de nos produits. Or, les cosmétiques vendus sur le marché, contiennent de nombreux irritants et sont tous susceptibles de fragiliser notre barrière cutanée, dont le principal rôle est de protéger notre peau, contre les affections et les infections cutanées. Avec le temps, certaines personnes développent des problèmes de peau et des allergies. Les ingrédients les plus irritants que l’on retrouve dans les cosmétiques conventionnels sont principalement le cobalt, les parfums synthétiques, les conservateurs synthétiques, la lanoline et le silicone.

La peau exposée en permanence à ces produits, se fragilise et de la rougeur, de la démangeaison, de la sécheresse apparaissent, il peut alors survenir des problèmes un peu plus graves, comme la dermatite de contact, une crise provoquée par une irritation de la peau au contact de produits divers. Elle peut être allergique ou irritative. Les symptômes sont très variables, allant de la simple rougeur à l’ulcération. Il y a aussi la dermatite atopique, une inflammation non contagieuse de la peau qui s’accompagne de rougeurs, de fines vésicules, de squames et de démangeaisons. D’ailleurs, on pense souvent à tort que ce sont des allergies.

Il y a aussi des ingrédients qui causent des allergies, mais la cause n’est pas la même. Un allergène est une substance spécifique, dont la présence dans l’organisme entraîne une série de réactions chimiques dans le système immunitaire, provoquant l’apparition de symptômes tels que la rougeur, le gonflement, l’urticaire et pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique. Nous ne sommes pas à l’abris d’aucun produit. Les produits sains pour la peau peuvent contenir des allergènes au même titre que les produits conventionnels. Un bon exemple, certaines personnes sont allergiques aux fraises, aux kiwis, aux noix et pourtant ce sont de bons produits pour la santé.

Prenez le temps de lire les étiquettes, je ne le répéterai jamais assez, c’est le seul moyen de savoir ce qui se trouve réellement dans les produits.

Pour conclure, vous pouvez vous tourner vers les produits naturels (les vrais), car ils ne contiennent pas de parfums synthétiques, ni de conservateurs synthétiques, donc très peu irritants, pour ne pas dire pas du tout, et ils ne contiennent assurément pas de silicone. Votre peau conserve son huile naturel, sa barrière protectrice et risque moins d’avoir des problèmes. Votre peau reste belle et en santé!!!

La menthe

La menthe, pas seulement bonne dans nos mojito ou dans les recettes maghrébines, mais aussi dans nos cosmétiques! Il existe une trentaine d’espèces de menthe dans les zones tempérées et boréales mais des milliers de variantes ont été créées. Celle dont je vais vous parler est la menthe du Canada, elle est la seule menthe indigène de notre pays. Toute la plante est couverte de poils saturés d’huile essentielle au parfum aromatique et vivifiant. Ses propriétés au niveau médicinales sont nombreuses pour la peau; elle régularise, elle réduit l’excès de sébum et elle est purifie la peau. Elle est donc très utile pour contrer l’acné. Son coté rafraîchissant calme les démangeaisons, les coups de soleil et les brûlures.

J’adore l’utiliser pour purifier ma peau.

Petite recette simple et efficace pour un sauna facial maison détox:

Mettre environ une tasse de menthe fraîche dans un bol et couvrir avec de l’eau. Faire bouillir le tout pendant 5 minutes. Ensuite, placer votre visage à 30 cm du bol, afin de ne pas vous brûler, fermer les yeux et relaxer pendant 7 minutes. Essuyer votre visage avec un linge propre et ensuite vaporiser le avec l’ hydrolat de votre choix.

Bonne détente !

Katia Arcand, Herboriste Artisan

La rose

La rose indigène, on l’a retrouve partout où on la laisse encore pousser au Québec. Les roses sauvages abordent des fleurs solitaires aux différentes couleurs selon l’espèce, allant du blanc au fuchsia, en passant par toutes les nuances de rose. Saviez-vous que la rose est la plus fine fleur de la cosmétologie et qu’elle est très coûteuse? C’est qu’il faut environ 300 kilos de roses pour produire 100 ml d’huile essentielle. Incroyable, lorsqu’on y pense! La rose a fait ses preuves en matière d’efficacité pour ses nombreuses propriétés. Au niveau de la peau, elle est antioxydante, astringente, cicatrisante, fortifiante, régénérante, revitalisante et raffermissante. Elle aide à diminuer la couperose, les rougeurs, l’eczéma, et traite les peaux sèches et pour terminer, la cerise sur le sunday, elle a un pouvoir anti-âge très puissant, elle regénère les cellules de la peau, oui oui!!!

Katia Arcand, Herboriste Artisan